2014UneNuitAvecSachaGuitry002

Une Nuit avec Sacha Guitry

Décembre : Mardi 30 à 20h30 et Mercredi 31 à 19h00 et 21h45
Janvier : Jeudi 15 à 20h30, Vendredi 16 et Samedi 17 à 21h00, Dimanche 18 à 16h30
Mars : Vendredi 13 et Samedi 14 à 21h00, Dimanche 15 à 16h30, Jeudi 19 à 20h30,
Vendredi 20 et Samedi 21 à 21h00, Dimanche 22 à 16h30 – Suppl. éventuelle Mercredi 11 et Mercredi 18 mars à 20h30

Comédie romantique d’Anthéa Sogno, d’après Sacha Guitry – Mise en scène de Jacques Décombe
Avec Didier Constant, Juliette Galoisy, Thomas Ledouarec, Anthéa Sogno – 1h 30 – A partir de 12 ans.

« Reflet d’une vie toute entière consacrée au théâtre et aux femmes, cette véritable pièce de théâtre nous propose une promenade à travers l’œuvre du maître du boulevard. Au fil de sa plume, Jean Renneval, alias Sacha Guitry, nous conte son aventure comme le roi du théâtre le faisait lui-même, en représentant sa vie sur scène.
Emus et fous de joie, mes plus chers amis et moi-même, nous nous préparons à retrouver cette pièce triomphale qui nous a rendu heureux pendant 700 représentations à Paris, en Province et dans tous les pays francophones. Ce bonheur est tellement grand qu’il mérite d’être partagé avec le plus grand nombre. Venez nombreux ! »

Anthéa Sogno

« La presse est unanime. Cette Nuit avec Sacha Guitry, imaginée par Anthéa Sogno est un camaïeu de grâces. On ne saurait imaginer plaisir plus total et plus délicat que cette adaptation. Sacha, le charmeur de mots, peut dormir en paix. Il a trouvé une nouvelle génération de comédiens pour faire danser le verbe en équilibre sur le fil de l’émotion, provoquer l’ébriété des sens et un frémissement de tout l’être.
Aller voir « Une Nuit avec Sacha Guitry » c’est participer à une fête de l’intelligence. Oui, Sacha est grand et Mademoiselle Sogno est sa fille spirituelle. Dans tous les sens du terme. Si notre époque débusque enfin la modernité de Guitry, c’est que celui-ci nous a laissé un testament, avec un demi siècle d’avance, une morale qui affirme les droits du plaisir contre les conventions, les droits de l’individu et singulièrement, de la femme, contre les affections truquées du lien social. »

Patrick Buisson, auteur de Sacha Guitry et ses femmes, Albin Michel 1996