TravailFamillePoterie005

TRAVAIL, FAMILLE, POTERIE


TRAVAIL, FAMILLE, POTERIE

DATES :
– jeudi 12 décembre à 21h00 (possible supplémentaire)
– vendredi 13 décembre à 20h30
– samedi 14 décembre à 21h00
– dimanche 15 décembre à 16h30

Seule en scène d’Antonia de Redinger

Bienvenue dans la loge Madame Cayeux, 80 ans, concierge de son état et plaque tournante d’un petit immeuble où au fil des rencontres et par le prisme du petit écran, se croisent autant de points de vues que de personnages variés. Le puzzle qui se construit sketch après sketch propose un certain regard sur le monde, la vieillesse, les rencontres sur internet, l’écologie, les noirs, la télévision, la politique, la culture, sur un ton souvent décalé et politiquement incorrect.

Comédie, voix et mime se mêlent. Les choix de mise en scène, le décor, l’écriture affichent l’ambition d’apporter une cohérence à ce spectacle qu’on ne saurait qualifier complètement de “one” woman show tant nombreux sont les protagonistes qui s’y invitent !

Chaque sketch peut certes s’apprécier seul – un certain nombre circule d’ailleurs sur internet ou sur la radio Rire et Chansons – cependant on remarquera surtout la manière dont chacun fait écho à l’autre pour construire ce tableau, dans un style très théâtral. Loin des standards actuels du stand-up, le spectacle d’Antonia s’apparente plus facilement aux univers de Gad El Maleh, Julie Ferrier ou Philippe Caubère.

« Un humour mordant et de textes bien ficelés » Le Point

« Cruel et drôle sur un rythme d’enfer » Le Progrès

« Un tourbillon de talent et d’énergie ! » Lyon Guide

« Le texte est à la hauteur de la performance de l’actrice, Antonia a un vrai caractère et un grand talent. » La Nouvelle république

« Une folie théâtrale où beaucoup se retrouveront » Lyon guide

« Une grande Comédienne dans un fort bon spectacle ! » Le petit Bulletin

« Dynamique, drôle, ironique et quelques fois touchantes … » DNA

« Géniale…une professionnelle incroyable… Paris l’attendait ! » Laurent Ruquier

www.antonialesite.com

Mise en scène d’Olivier Sitruk