2014ProsperEtGeorges002

Prosper et George


Prosper et George au théâtre La Bruyère par Zoia64


Novembre
Jeudi 27 à 20h30, Vendredi 28 à 20h30, Samedi 29 à 21h00 et Dimanche 30 à 16h30

Une comédie romantique de Gérard Savoisien
Mise en scène par Thierry Lavat
Avec Miren Pradier et Christophe de Mareuil

Lauréat du Grand Prix du Théâtre 2009, du prix Rostand 2009 et du Festival Sacha Guitry 2012

« En avril 1833, Prosper Mérimée et George Sand connurent une courte idylle. Aux dires de chacun, elle n’aurait été qu’un feu de paille. La romancière d’Indiana, qui venait de rentrer par la grande porte dans l’histoire littéraire, prétendit : « J’ai eu Mérimée, ce n’est pas grand chose ». De son côté, l’auteur de Carmen qualifia sa partenaire de « femme débauchée à froid, par curiosité plus que par tempérament ». Bref, un fiasco ! Se vante-t-on de ses échecs amoureux ? Tout cela sent un peu trop fort son parfum romantique.

Et si ces deux êtres s’étaient trouvés, avaient vécu une folle passion et, les jours lucides succédant aux nuits d’ivresse, s’étaient repris, comme si de rien n’était, gardant secret un moment intime ? J’ai fini par croire cette vérité plutôt que celle qu’ils se sont évertués à nous servir. Qu’ils me pardonnent si je les ai démasqués. »
Gérard Savoisien

Le Mot d’Anthéa : Lors de mes recherches de spectacles, je poursuis mon idéal théâtral, trop souvent en vain. Et là, miracle ! J’ai trouvé un spectacle dans la veine de « Victor Hugo, mon Amour ». Ce sera aussi l’occasion de retrouver Christophe de Mareuil, l’un des sociétaires du théâtre des Muses que vous avez chaleureusement applaudit dans « Faisons un rêve » de Sacha Guitry la saison passée.

« Grâce au talent des deux acteurs, Sand et Mérimée exultent sur scène, pour notre plus grand plaisir.» Le Point

« Aimable et spirituel duo, bien joué, joliment écrit, et qui donne à la fois une leçon d’histoire littéraire et d’histoire des mœurs.» Télérama

« Nous faire revivre cette rencontre est une initiative passionnante ! Coup de foudre magnifique et intense ». Le Journal du Dimanche

« Excellent ! Une folle passion jouée par un duo épatant ! » LE FIGARO